Vous êtes ici: Home > Palais du Parlement Printable version

Situé dans le centre historique et géographique de Bucarest, un bâtiment attire les regards par le style architectonique particulier. C'est le Palais du Parlement de la Roumanie, un édifice colossal élevé à«l'époque d'or» de la dictature communiste et né dans l'esprit d'un homme pour lequel les dimensions avaient une autre signification que l'ont pour nous, les gens communs.

Il y a un chapitre dans lequel le Palais du Parlement de la Roumanie pourrait figurer sur la Ière place sans compétiteurs - le bâtiment le plus controversé dans le monde - parce qu'aucune autre construction n'a pas bénéficié, jusqu'à présent d'une telle avalanche accablante d'épithètes, oscillant entre«génial» et «monstrueux».

Bâtie et rebâtie pendant la nuit, la fière «Maison de la République» a avalé des dizaines de milliards de lei avant la Révolution et a nécessité un volume énorme de travail.

Peut-être pour cela, parce qu'elle a été née et s’élève à vue d'œil dans une période des grandes privations, au début ayant été détestée par les Roumains.

Après le mois de décembre 1989, le bâtiment, qui peut être vu de tout point de Bucarest, a été regardé comme un bâtiment hideux, autour de lui commençant de graviter des idées l'une plus originale que l'autre. Certains, par trop d'exaltation révolutionnaire, ont voulu le démolir, par dynamitage, naturellement, parce qu'il représentait le passé. D'autres ont considéré que nous avions besoin d'un grand musée du communisme et il y avait un bâtiment davantage. Enfin, des idées excentriques se sont insinuées aussi, avec de frémissement de palmiers, roulements espiègles de dés sur le table vert et bruit de roulette. Mais il n'a pas été casino pas même.

Du sujet controversé, jusqu'à la cour sans maitre, dépouillée de beaucoup des valeurs que le bâtiment, n'a été qu'un écart.

Lorsque les gens se sont rendu compte des millions sont immobilisés là et volés sans discernement, le bâtiment a commencé d'être regardé avec moins d'hostilité et a été nommé«La Maison du Peuple».

Parce que lui, le peuple, avait supporté la faim et le froid, il avait participé directement ou indirectement à son élévation et avait le droit d'influencer son avenir.

Forum Crans Montana Les constructeurs ont repris leur travail, l'édifice a changé lui aussi sa destination à mesure qu'on achevait les travaux, en devenant «La maison de la République», ensuite «Le Palais du Parlement» - symbole de la démocratie, qui logera la Chambre des Députés et le Sénat de la Roumanie.

Par un arrêt de la Chambre des Députés, en mai 1994 a été fondé le Centre International de Conférences, espace dans lequel les travaux du Forum Crans Montana se sont déroulés.
Grâce à ses dotations de valeur, le Centre International de Conférences assure l'organisation des conférences, colloques, séminaires et d'autres telles manifestations par les autorités politiques ou organismes internationales, personnes morales ou physiques, roumaines ou étrangères.

Des groupes organisés peuvent visiter chaque jour le Palais du Parlement.

Le bâtiment, dont les travaux ont commencé en juillet 1984, est structuré sur 6 niveaux et comporte 21 corps. Il comprend un énorme croisement de sculptures monumentales, des plâtres dorés, des planchers décoratifs, des plafonds dentelés, des brocarts, des tapisseries et des tapis lourds, tous dans un chaine de salons, galeries, salles fastueuses, vestibules et salles des dimensions généreuses, qui se détachent ou se réunissent simplement, lourdement et harmonieusement. Le marbre de Ruschita envoie ses réflexes de planchers, de colonnes, de murs et de plafonds.

Le bois de chêne, d'acajou et de fayard attire l'attention avec la chaleur des sculptures de grand raffinement, égalés peut-être par les placages de plâtre ou par les cristaux et les cuivres des candélabres.

Projeté et bâti avec effort et sacrifices par les spécialistes roumains et une entière industrie roumaine, l'ensemble architectural Palais du Parlement fait aujourd'hui possible«le maniement» concret d'une image, jusqu'à hier fabuleuse, fantaisiste, intangible. En le visiter, on peut se convaincre que dans ses salons et ses galeries il ne se pose pas le problème de l'or et des pierres précieuses comme dans les tombes des pharaons, mais de la pierre, du marbre et du bois des montagnes et des forêts de la Roumanie.

Galerie

C'est pourquoi, parler aujourd’hui de l'ensemble architectural Palais du Parlement, nous semble une droite réparation morale. D'ailleurs, il y a de nombreux étrangers qui disposent, naturellement, d'un éloignement sentimental nécessaire et qui ont regardé l'édifice avec appréciation et admiration.

Jean Paul Carteron - Président du Forum Crans Montana: «L'art et la créativité du peuple roumain se sont réunis dans cet endroit magnifique au prix des grandes sacrifices, après beaucoup d'années, contre tout esprit rationnel et contre tous. Oublions celui qui l'aurait commandé et vénérons celui qui l'a construit»

Catherine Lalumiere - Secrétaire Général du Conseil de l'Europe: «Combien longue est le chemin parcouru par la Roumanie pendant les 4 années, commençant de la première visite que nous avons fait ici, en février 1990! Vous avez réussit même de maitriser cet énorme palais, un palais du mégalomane, mais, aussi, un chef-d'œuvre des Roumains.»

La monumentale construction de Dealul Spirii sert aujourd'hui au but haut et noble vers lequel on a tant a aspiré: la représentativité égale et pleine du peuple roumain - le Parlement.

Adresse postale: Palatul Parlamentului, str.Izvor nr.2-4, sect.5, Bucarest, Roumanie lundi, 17 décembre 2018, 4:15
Téléphone: +40213160300, +40214141111
E-mail: webmaster@cdep.ro